Culpabilité

> Par Rousselet, Cécile
   Doctorante Paris-3 Sorbonne Nouvelle, Littératures comparées/Paris-IV études slaves
> Paru le : 29.10.2017

La notion de « culpabilité » est extrêmement vaste, et renvoie à la forte hétérogénéité de ses fondements théoriques et de son effectivité pratique. La culpabilité est, au premier abord, directement liée à la question de la responsabilité, comme le note Jean Lacroix dans sa Philosophie de la culpabilité. Paul Ricoeur introduit quant à lui la question d’une subjectivisation individuelle de la faute dans sa Philosophie de la volonté. Pourtant, ce lien est remis en question à de nombreuses reprises au XXe siècle : faut-il être responsable pour être coupable ? Milan Kundera, dans L’insoutenable légèreté de l’être, revient sur ce problème à travers une référence à l’Œdipe-roi de Sophocle – œuvre qui, depuis Freud, organise dans une large mesure notre pensée occidentale sur la culpabilité. Œdipe ne le savait pas, et pourtant il est coupable, non pas d’un point de vue humain (attaché à une responsabilité pratique), mais d’un point de vue religieux, nous disent Jean-Pierre Vernant et Pierre Vidal-Nacquet dans Œdipe et ses mythes. Se déjudiciarisant au XXe siècle, la notion de culpabilité évolue et s’inscrit autrement dans la construction d’un jugement sur le monde. De morale, elle devient éthique ; d’individuelle elle se construit comme rapport complexe au monde et à une faute originelle, celle d’un mal absolu inhérent à l’existence humaine. Face aux violences, la notion de culpabilité s’est dès lors largement diffractée dans la mesure où responsabilité et culpabilité ont tendu à ne plus se superposer, diluant ces problématiques dans la vaste question d’un malaise généralisé et d’une perte des repères en termes de droit, d’identités, et de distinction entre le bien et le mal. Les penseurs n’auront de cesse, notamment après 1945, de réfléchir sur l’articulation subtile et douloureusement problématique entre culpabilité individuelle et culpabilité collective. Hannah Arendt, dans Eichmann à Jérusalem insiste sur la nécessité, pour mettre un terme à la « banalité du mal », de réintroduire une culpabilité individuelle au moment où la généralisation des bourreaux donne lieu à une dilution de la culpabilité dans un collectif qui ne peut dès lors qu’être inappréciable. Karl Jaspers, dans sa Culpabilité allemande pose le problème différemment, interrogeant la culpabilité individuelle de chaque Allemand après 1945, définissant pour cela quatre notions de culpabilité qui ne se superposent pas forcément. La réflexion de Karl Jaspers a le mérite d’offrir des repères dans les différentes problématiques et formes de culpabilité qui émergent au XXe siècle : culpabilité du bourreau, mais aussi culpabilité du survivant, celle que Primo Levi tenta de caractériser par le syntagme « zone grise », culpabilité des générations d’après, etc. L’écriture de la culpabilité se heurte au silence d’un incommunicable, d’un indépassable, signe du fait que ce qui se joue alors, au-delà même de l’angoisse kierkegaardienne, est l’impossibilité de fixer un sens sur le réel historique.  L’un des premiers silences est celui de l’amnistie, comme le montre Wajdi Mouawad, dans son deuxième roman, Anima (2012). Mais l’écriture littéraire de la culpabilité se heurte sans doute également à un autre silence, intimement lié à des problématiques esthétiques, car s’inscrivant dans le sillage de la modernité : elle n’a de cesse de chercher à fixer des repères dans une écriture qui se fonde sur une esthétique du blanc et du brouillage des frontières et du sens.

 

BIBLIOGRAPHIE 

ARENDT, Hannah, Les Origines du totalitarisme, suivi de Eichmann à Jérusalem, trad. Micheline Pouteau, Martine Leiris, Jean-Louis Bourget, Robert Davreu, Patrick Lévy, Paris, Gallimard, 2002.

FREUD, Sigmund, L’homme aux rats, trad.  Samuel Jankélévitch, Paris, Payot & Rivages, 2013.

JASPERS, Karl, La culpabilité allemande, trad. Jeanne Hersch, Paris, Éditions de Minuit, 1990.

RICOEUR, Paul, Philosophie de la volonté, Paris, Éditions Points, 2009.

Flux RSS
Flux RSS